google-site-verification=FAssK0hNhRmONHKZQL4rMd8673l2QMKBESIeZC_F3iE
top of page
Rechercher

Pourquoi j'ai créé mon entreprise.

Il faut savoir que je suis immatriculée depuis le 3 janviers 2021. Et que j'ai fait les choses de façon décousue pendant des mois. L'objectif n'était pas clair à l'époque, d'ailleurs j'ai commencé sans faire un seul bijou, sans même avoir touché de l'argile polymère.


Souviens-toi...


Comme énoncé dans un article précédent, j'ai été prise de passion par le point de croix. J'en faisais beaucoup, tout le temps, chaque seconde où j'avais besoin de m'évader mentalement. J'ai donc passé des heures sur les Pokémon, puis j'ai appris à m'intéresser à d'autres projets. Je décide donc en novembre 2020, de confectionner de jolies boules de noël au point de croix. Dans le but de les offrir à ma famille comme cadeau, un cadeau fait avec amour.


Dans le même temps, mes amies et collègues, me demandent souvent ce que je brode, et mon avancée sur mon chantier titanesque. Un midi, attablée à la pause de midi, je leur parle de mes nouvelles boules de noël, et leur montre des photos. Elles adorent. Et me demande aussitôt si je peux leur en faire pour qu'elles puissent les mettre dans leur sapin ou les offrir à leur tour. Je m'enthousiasme rapidement, et me voilà prête à confectionner des dizaines de boules en quelques semaines.



Quelques exemples de modèles réalisés pour les copines.


J'en vois de toutes les couleurs, les choix sont infinis pour les filles. Je m'amuse énormément, et je commence à envisager d'en vendre vraiment.


Retournons en janvier 2021...


J'attaque mes dernières semaines de travail, ma date de démission approche. Joie, bonheur, soulagement. Je profite de ces dernières semaines pour faire mon inscription en tant qu'entrepreneure. Je profite de ce moment de flottement sans travail, pour réaliser une formation de deux jours à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat (CMA). Mon projet est clair : je veux vendre mes créations en étant dans les clous.

Je fais mes premières rencontres avec d'autres créatrices (Coucou Karen). De personnes prêtes à se lancer aussi dans cette nouvelle aventure, elles aussi cassées par le travail.


Je brode donc un peu plus, pour des commandes personnalisées, venant de copines proches. Puis je réalise quelque chose : le point de croix c'est long, des heures de travail, et je ne peux avancer que sur un seul projet à la fois. En découle un tarif qui n'est pas adapté au travail fourni, un cruel manque de temps pour confectionner chaque commande, et très peu de demande.



Voici deux exemples de créations sur mesure :

  • Une serviette Dumbo pour Mathilde (Produit sous licence, ne peut être commercialisé, mais a été réalisé pour offrir à un proche)

  • Un chat brodé pour sa maman, commande personnalisée pour la fête des mères.


De grands soutiens.


Mathilde fait partie des quelques personnes qui ont toujours soutenu mes projets créatifs. Et pour laquelle j'ai toujours pris plaisir à créer. Ce sont ces premières personnes qui m'ont motivé à continuer, à repenser sans cesse mes idées, et à modifier mon parcours professionnel.

Soutien aussi au plus proche, à la maison, où chaque idée et projet et discuté. Où j'ai plaisir à aller montrer mes nouvelles créations, pour avoir un avis sincère et bienveillant. Soutien sans qui j'aurai jamais survécu aux soins, sans qui j'aurai jamais osé me lancer.


L'arrivée de l'argile polymère et de la création de bijoux à donc débuter après la création de l'entreprise. Au gré des vidéos sur le sujet, qui un jour m'ont poussé à essayer.

Je te parlerai de ces débuts peu concluants, et l'évolution de ma pratique dans un prochain post !


A très vite,

Anne

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page